DEMI MONDAINE

DEMI MONDAINE - AU SON D'EUH LO ! #2
DEMI MONDAINE – AU SON D’EUH LO ! #2

Nick Kent a dit un jour : “Le rock restera car le rock est une forme musicale, pas une personne de chair et de sang. Non, le rock ne peut pas mourir (ni la polka non plus) ». Si la mort du rock sans cesse annoncé n’arrivera peut être jamais, c’est parce qu’il revient toujours par où on ne l’attend pas. Il prend des chemins de traverse pour nous mettre des claques par derrière. Il n’y a pas d’Histoire du rock, il n’y a que des histoires. La plus folle, la plus hasardeuse et la plus sulfureuse qu’on ait entendu ces dernières années est celle de Demi Mondaine. Une histoire de voyages. Ceux qui poussent une nana féline à la dérive et un loubard au sourire carnassier à se retrouver dans Paname. C’est au bord du canal, dans le 19ème que Béatrice et Mystic Gordon se rencontreront, non sans quelques détours préalables. Entre rave Party, le Londres d’un « Summer Of Love » languissant et le Paris la nuit » pour elle , squatts , aventures musicales entre rock et électro pour lui.. De fêtes en sous terrains, ces deux là étaient prédestinés, même soif de liberté à l extrême, accros aux nuits interminables et aux rencontres en tout genre, rechercher les limites, dépasser les limites, toujours, pour s’apprendre et aimer.

Ils trouveront à la Féline bar, haut lieu de l underground parisien, leur première maison. C’est là que DEMI MONDAINE change de line-up , explore, pousse ses cris, sort ses griffes, cajole, enlace et grandit , sans jamais cesser de captiver une faune bigarrée et parfois interlope. Naitront des amours, des projets… Mais comme le rock n’est pas une destination mais un voyage, et que Demi Mondaine ne tient pas en place, Béatrice part début 2012 pour New York célébrer Jeff Buckley en compagnie du guitariste Gary Lucas, puis à nouveau une année plus tard ou elle emmène Mystic Gordon pour une tournée des bars et clubs de Manhattan et Brooklyn.

Retour aux fondamentaux : l’esprit punk, inévitablement et assurément anarchiste, la débrouille, l’entre-aide et le DIY. La chance sourit de nouveau, concerts et apparitions en clubs se multiplient… A Paris, en province ou à l’étranger, croisant la scène d’ Alice Cooper ou Black Rebel Motorcycle Club, le public grandit en même temps que Demi Mondaine s’affirme. Il la soutient . De crowfunding en réseaux sociaux. Alors le groupe donne au centuple. Le millier de spectateurs de la Fête de l’Humanité en attesteront. Aimantés, électrisés une heure durant sous une pluie diluvienne par la puissance d’un show dantesque…

Et puis il y a l’Iguane. Iggy Pop lui même qui offre un titre inédit à Béatrice, comme on introduit dans une confrérie. Un « Private Parts » en provenance des années Stooges et maintenant gravé par Tin-Tin le tatoueur à même la chair. Le Le mot d’ordre ? Ne jamais dormir. La productrice Edith Fambuena (Les Valentins, Daho, Jacno, Bashung…) réalise le premier album officiel. Pendant que Demi Mondaine enregistre « Aether » qui sortira en mars 2014, Bea monte aussi sur la scène de la M.C 93. Elle aime à enflammer les salles de concert, mais brûle désormais les planches dans l’adaptation d’ »American Tabloïd », revisité par le metteur en scène Nicolas Bigards. Le voyage continuera avec tout le groupe dans une adaptation de « Hair » en mai prochain.

Infatigable, intarissable, inépuisable, insatiable, c’est le croisement, la collision de toutes ces trajectoires qui fait Demi Mondaine. Elle prouve qu’on peut être femme – et quelle femme ! – rockeuse tout en étant maman, chanteuse, auteur , compositeur, actrice… Son rock à elle n’est pas uniforme , ses talents et désirs sont multiples. Demi Mondaine ne prend pas le temps de regarder dans le rétroviseur, tant d’aventures restent encore à écrire. L’album bien sûr, mais aussi un EP de reprises avec Marco de Treponem Pal, un « Color Book » avec Dimi Dero ou un disque en anglais tout proche d Iggy…du théâtre encore et puis tout ce qui croisera sa route. Continuer à avancer, bifurquer, faire volte face, s’élever.

Site : http://demimondaine.fr

DEMI MONDAINE - AU SON D'EUH LO! #2 © Popeline Deschamps
DEMI MONDAINE – AU SON D’EUH LO! #2 © Popeline Deschamps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s